18 juin 2018

Pierre Loti- Vies de deux chattes

Heureusement dans la vie il y a .......mon amie N des Cév'N. Parce que c'est elle, parce que c'est moi, ah ah, mais aussi et entre autre parce qu'elle seule me connaît assez pour savoir m'offrir des livres. A l'heure où je m'apprêtais à attaquer Ramuntcho, avant ma traditionnelle incursion pré-estivale à Hendaye, je tombai sur ce petit recueil pour moi parfaitement inconnu de Loti: Vies de deux chattes.   Drôle d'objet coquet aux Editions Aubéron, au graphisme épuré, au toucher doux, et à la couverture à l'étrange... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juin 2018

Ding dong

A l'écoute de France Inter l'autre matin, énième émission spéciale réseaux sociaux. Dans la vie, je suis un peu prof, alors j'écoute un peu France Inter et France Cul. Cqfd. Je me demande bien comment diantre je m'en vais traduire ça en anglais.   Donc, on the radio, il y a celui qui se plaint de je ne sais quels maux dus aux envois intempestifs de photos de bambins qu'il se sent obligé de regarder, celle qui peste contre les likes don't like incessants, et Sophie Truc , qui se lamente (sic) du fait que sa grand-mère, qui a... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2018

C'était mieux avant- Michel Serres

Je ne suis pas une inconditionnelle ni une grande "connaisseuse" de Michel Serres. mais j'adore écouter cet académicien philosophe nous balancer de son faux air candide ses pensées philosophiques optimistes méticuleusement étayées et fouillées. A l'heure où la France a encore et surtout peur, Michel Serres devrait être o-bli-ga-toi-re. Bref, me voici tenant entre les mains la suite de Petite Poucette ( que je n'avais pas lu). Encore un jour où je suis allée traîner l'air de rien dans une librairie, avec la mine de celle qui est là... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2018

The Essex serpent

Heureusement dans la vie, il y a ....Rose. D'abord parce que s'appeler Rose, ça ressemble à un cadeau du ciel. Ensuite parce que cette Rose-là est toujours pimpante et douce, et qu'elle fait rentrer un petit morceau d'Angleterre à chaque fois qu'elle vient chez moi. Or ça, ça ne se refuse pas. Cette fois-ci, elle est arrivée avec The Essex Serpent, de Sarah Perry, sous le bras.   En faisant une petite moue du genre: "Je ne sais pas ce que j'en pense après l'avoir lu." Comme c'était en anglais, que la couverture avait... [Lire la suite]
01 février 2018

John Mc Gahern Memoir

Heureusement, dans la vie il y a Parrain de la verte Erin (futur de la grosse pomme, les Irlandais voyagent, c'est bien connu.....). Parrain de la verte Erin a pour habitude de rendre la vie plus belle avec des mots, avec des éclats de rire tonitruants, et avec des livres: cette fois-ci, la poste de la verte Erin a amené jusqu'à moi les Memoir de John Mc Gahern Attention chef d'oeuvre: on entre ici dans le domaine des pointures. De John Mc Gahern, je connaissais l'incontournable The barracks et sa célèbre couverture noire - que... [Lire la suite]
27 novembre 2017

Slow Bloggin'

Les fesses calées sur une chaise rouge de bistrot superbement écaillée. Lundi Matin. Toulouse. Calepin vissé sur le marbre noir de la  table .     Dehors, le thermomètre affiche moins quelque chose. Je suis au chaud dans l'un des plus vieux bars de la ville. Brouhaha d'hiver, enthousiaste et feutré, Entrées, sorties, courants d'air arctique, par l'immense porte , bardée de taquets et verrous de pacotille qui n'ont jamais dû arrêter aucun cambrioleur.     Au dessus des portes fenêtres, une... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2017

Lettres aux étrangers , d'Homère à Gaël Faye

Lors d'une de mes récemment fréquentes pérégrinations dans Toulouse ô Toulouse, où je m'étais interdit toute librairie et avais donc soigneusement gardé à distance, et avec succés, ET Ombres Blanches, ET la Fnac, ET même, même Terra Nova, paf , voilà-t-y pas que je me retrouve pile face à l'entrée de chez Gibert! Coïncidence inouïe. J'étais avec ma Pétronille d'amour, toute fraîche étudiante et citadine,  il a EVIDEMMENT fallu qu'on visite. Pardi.  Bon, précisons que j'ai une excuse de taille: les entrées chez Gibert... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 juillet 2017

Bill Bryson: a Walk in the woods

Vous reprendrez bien un chouillas de Bryson? Ce livre me faisait de l'oeil depuis très longtemps, j'ai pas pu résister. Imaginez: Bill Bryson, qui parle de marche , en anglais, dans les Appalaches. Je vous le refais: Dans les Appalaches en anglais. Dans les années 90.  Vous vous rappelez de Neither here nor there? Bill Bryson - flonflons & musetteBill Bryson. L'écrivain le plus redoutable pour tout lecteur qui se respecte. On commence à le lire, on se méfie pas et vlam: au détour d'une phrase, c'est l'hilarité. Voire... [Lire la suite]
07 juin 2017

Attention feignasse- Beware, lazybones

J'ai un petit problème. I have a problem. Pas le temps de traduire tous mes posts . Short of time to translate all my posts Un peu feignasse sur les bords aussi, Bit of a lazybones too Le jardin m'appelle voyez-vous... Garden is calling me, see Donc, j'ai essayé d'insérer un drapeau anglais sur les titres des posts que je traduisais. En vain So I tried to insert a British flag into the title bar when the post was translated. No chance, i am hopeless. Alors, j'ai opté pour un tout petit drapeau juste en début de post, pour... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2017

Je plante donc je suis

Imaginez-vous donc en train d'éplucher la section jardinage de votre bibliothèque. Opération: terrain argileux. Que du très pragmatique et pratique. Que faire quand on a un jardin qui colle aux pieds, et qu'on n'est pas encore tout à fait prêt à devenir potier. Et là, tout à coup, on tombe sur une tranche: Je plante donc je suis. D'abord, on sursaute, ensuite on rit, ensuite, on regarde. Mais qui donc a osé un titre pareil?!!! Alain Baraton, bien sûr! Cheftain du jardin de Versailles, chroniqueur en verdure sur France Inter,... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,