16 juillet 2018

La chachochampipis

On s'était dit Qu'avec tant de pluie,   A défaut de fruits On aurait des champipis On est donc partis A la chachochampignons La chachochampignons ne s'improvise pas Elle nécessite une bonne dose d'optimisme, un petit panier ( au cas où il n'y ait rien à y mettre) un soupçon d'enthousiasme ( ouh la belle jaune! On aura vu une fleur) une aisance certaine à la socialisation ( "Vous allez chercher des champignons", nous dit la dame , "J'en viens, y'a rien!") une grosse, grosse poignée de... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juin 2018

Ding dong

A l'écoute de France Inter l'autre matin, énième émission spéciale réseaux sociaux. Dans la vie, je suis un peu prof, alors j'écoute un peu France Inter et France Cul. Cqfd. Je me demande bien comment diantre je m'en vais traduire ça en anglais.   Donc, on the radio, il y a celui qui se plaint de je ne sais quels maux dus aux envois intempestifs de photos de bambins qu'il se sent obligé de regarder, celle qui peste contre les likes don't like incessants, et Sophie Truc , qui se lamente (sic) du fait que sa grand-mère, qui a... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2018

Les fleurs du paradis

J'espère qu'ils ont prévu des fleurs pour quand on ira au paradis un jour...... Sinon j'y vais pas. Je me réincarne en papillon...
Posté par misspetunia à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juillet 2017

Chaud devant

J'ai dû être Inuit dans une vie antérieure. Islandaise. Sibérienne. Un endroit où l'été, il pleut parfois, où on peut se promener les cheveux au vent (frais), où la terre ne fissure jamais, où les hortensias exultent. Dans une autre vie, j'ai dû être très, mais alors très nordique. C'est précisément ce qu'on se disait hier avec Couzaïn , en papoto-dégoulinant. Sauf qu'hier, j'étais bel et bien plein Sud. Sonnée par la chaleur, ravagée de sueur ( Mmmmmh), cloîtrée derrière mes volets fermés, l'esprit divaguant jusqu'à éplucher ma... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 23:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
27 mai 2017

C'est un jardin extraordinaire

Tant qu'à être dans le jardin, autant y rester.  Parce qu'un jardin, ça peut être dedans, Comme un jardin d'hiver pour quand on peut pas sortir, comme un album photo de sa vie, de sa maison, de son village, de ses voyages ( ou de ceux des autres...). L'amaryllis? Importé du Mexique en 1693, issu apparemment du nom Amarullis en grec signifiant lancer des éclairs, briller Mon amaryllis rouge chaque année, refleurit devant feu le chat Popeye de Sister G. Et en plus, le stylé ultime, c'est qu'il est assorti à ma... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mai 2017

Je plante donc je suis

Imaginez-vous donc en train d'éplucher la section jardinage de votre bibliothèque. Opération: terrain argileux. Que du très pragmatique et pratique. Que faire quand on a un jardin qui colle aux pieds, et qu'on n'est pas encore tout à fait prêt à devenir potier. Et là, tout à coup, on tombe sur une tranche: Je plante donc je suis. D'abord, on sursaute, ensuite on rit, ensuite, on regarde. Mais qui donc a osé un titre pareil?!!! Alain Baraton, bien sûr! Cheftain du jardin de Versailles, chroniqueur en verdure sur France Inter,... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 mai 2017

Your own personal Jesus

Prendre la route du travail comme tous les jeudi et s'arrêter enfin sur le grand plateau inexploré. Parce-qu'aujourd'hui, c'est jeudi pique nique. S'aventurer sur la petite route et garer son tacot sous les chênes, verts de printemps. Avoir une vue toute neuve sur le château de Flandrine, à deux minutes à peine de l'autoroute, et déjà au milieu de nulle part. Manger mes sandwichs au concombre (si!) en baignant dans les parfums âcres et doucâtres des fleurs des prés.  Regarder les tapis de stellaires, et les têtes... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 23:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 juin 2016

le coeur tremblant a le vent en poupe

J'ai toujours été fan absolue de la fête des mères. Et aussi de Noël, Hallowe'en ( non mais, c'est quand même un tantinet plus fun que Toussaint, n'est-il pas?), la Saint Jean païenne de chez nous, la fête des rois, le 1er de l'An, les anniversaires, la fête des pères, la journée de la femme, même les armistice figurez-vous. Tout, tout, j'aime toutes le fêtes. Sauf la Saint Valentin ( ou alors en Angleterre, avec les cartes pas signées).   Bref. Pour la fête des Mères, rien n'y a fait: l'argument historique (c'est Pétain qui... [Lire la suite]
18 mai 2016

Les temps sont durs, vive les fleurs...

J'hésite à déposer un brevet pour ce nouveau dicton....Monsanto nous brevète bien jusqu'à nos graines, après tout. Sur mon chemin du soir du jouli mois de Mai, il y a le tilleul qui commence à fleurer le début de l'été. Il y a les pervenches, au bord de la petite route....               Il y a le soleil rasant qui n'en finit pas de tomber derrière la colline et d'effleurer et  caresser l'herbe et les foins qui adoucissent toute la campagne...et un cheval blanc Il y a aussi mon... [Lire la suite]
Posté par misspetunia à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 mars 2016

Le printemps est arrivé, sors de ta maisoooooooon

Un vrai, un beau, et le 21 Mars svp! Avec des vraies fleurs! Ca réclame des points d'exclamation!!! A profusion!!!!!Et des photos, bien sûr. Parce que j'ai eu la chance immense d'avoir des gens pour m'apprendre les fleurs. Pas les noms, personne ne les savait trop, on les inventait. Non non. Apprendre à les regarder, les sentir, les découvrir, les choisir, les épargner, toujours en laisser pour les autres, et accepter tous les risques pour aller les zyeuter- les marécages, les heures de marche, la pluie, les tiques, les taureaux:... [Lire la suite]